Arbrealettres

Poésie

Ne reste que le fil (Jacques Ancet)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2018


olbinski
Je ne sais plus.
Si je continue, si je recommence.
Je perds les choses au fur et à mesure,
l’arbre, ses feuilles, la montagne, le jour, la brume, les mains…
Je les perds, je les retrouve, je les reperds.
Oui, comment m’y reconnaître?
Parfois, l’une ou l’autre s’arrête.
Elle me regarde.
Je la regarde.
Entre nous, un fil se tend,
et c’est là qu’il faut marcher.
En équilibre.
Prendre conscience de chaque pas,
de chaque geste.
Pour ne pas tomber.
Avancer encore.
encore un peu.
Vers ce qui recule à mesure que j’avance.
Ou qui s’avance, et c’est moi qui recule,
qui me rétrécis, qui m’efface.
Ne reste que le fil.
Il ne porte plus rien:
il vibre …
Ou il casse.
Mais je ne tombe pas.
Je reste dans la stupeur d’être et de n’être pas.
En suspens.
A écouter l’inaudible.
Une circulation souterraine, ou aérienne,
un voyage silencieux:
des corps y flottent, se heurtent, se défont.
Je les reconnais à peine.
Un nom, parfois s’en détache.
« Déjà? dit une voix
– Tout est si court. »
Je vois un visage.
Je ne le vois plus.
Je cherche.
« Reste encore », dit la voix.
Pas de réponse.
Le jour est gris.
Les choses semblent attendre,
mais c’est moi qui attends.

(Jacques Ancet)

Illustration

4 Réponses to “Ne reste que le fil (Jacques Ancet)”

  1. Superbe illustration , et lien !
    Le poéme est étonnant et très beau !

    • arbrealettres said

      je l’avais rencontr dj en fait par hasard ‘une peinture avec une harpe visage de femme’ et sans y prtre attention je le trouve GENIAL!! moins froid que Magritte!! oui je suis content quand je trouve une illustration qui colle mais c’est rare!!!

      Christian 🙂

      ________________________________

  2. filamots said

    Oh ! poète, c’est exactement le poème que j’attendais. Tu connais le thème celui du funambule, du fil ? Ce que j’affectionne particulièrement. Et là bingo, non seulement les mots je les lis en ce moment, mais l’illustration bravo !!! c’est tout à fait cela !
    Tu es habité toi ! Une main te guide ! Et comme tu l’écris, les deux vont si bien ensemble !

    Le texte ….wouaw, je vais revenir le lire car je dois filer…..pas fait exprès là !!!! 🙂 🙂
    Bisous au poète qui a le fil pour relier tous les mondes intérieurs et extérieurs.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :