Arbrealettres

Poésie

[LE PORT LE HAVRE…] (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 29 avril 2018



[LE PORT LE HAVRE…]

Le port le havre de Valparaiso
dans ses nippes de terre
me l’a conté : il ne sait pas
naviguer : il subit l’assaut,
l’ouragan,
le séisme, les vagues,
toutes les forces cognent sur
son nez cassé.

Valparaiso, chien de misère
qui aboie parmi les coteaux,
est battu par
les pieds de la terre,
les mains de la mer.
Havre, port qui ne peut partir
pour son destin ouvert au loin
et qui hurle
esseulé
comme un train en hiver
du côté de la solitude,
du côté de la mer inexorable.

(Pablo Neruda)


Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :