Arbrealettres

Poésie

BERGÈRE (Emile Nelligan)

Posted by arbrealettres sur 30 avril 2018



BERGÈRE

Vous que j’aimai sous les grands houx,
Aux soirs de bohème champêtre,
Bergère, à la mode champêtre,
De ces soirs vous souvenez-vous ?
Vous étiez l’astre à ma fenêtre
Et l’étoile d’or dans les houx.

Aux soirs de bohème champêtre
Vous que j’aimai sous les grands houx,
Bergère, à la mode champêtre,
Où donc maintenant êtes-vous ?
— Vous êtes l’ombre à ma fenêtre
Et la tristesse dans les houx.

(Emile Nelligan)


Illustration: William Bouguereau

2 Réponses to “BERGÈRE (Emile Nelligan)”

  1. jJean-Baptiste Besnard said

    Bien qu’il soit considéré comme un peintre académique et souvent,à juste titre,critiqué, Bouguereau a réalisé ici un admirable tableau. Choix excellent pour illustrer le texte.

    • arbrealettres said

      Merci Jean-Baptiste. Parfois j’ai du mal à trouver , parfois c’est immédiat!
      Bonne journée (-:

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :