Arbrealettres

Poésie

Le souffle (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 3 mai 2018



Le souffle

Un souffle passe
Près des maisons basses
Il rôde sans bruit
Quand vient la nuit

Il passe à pas feutrés
Et les gens calfeutrés
Sont très inquiets
Et restent muets

Dans un silence lourd
Afin que nul ne sorte
Il frappe sur la porte
Des coups violents et sourds

Il passe comme un mystère
Comme une voix sans paroles
Avec un air austère
Avec des rages folles.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :