Arbrealettres

Poésie

L’impatient (Yvonne Le Meur-Rollet)

Posted by arbrealettres sur 6 mai 2018



 

Arthur Hughes

L’impatient

Je t’attends près de l’eau, feuilletant quelque livre
Et je guette tes pas qui tardent, quelquefois.
Les cymbales du vent font rutiler le cuivre
Qui coule du soleil, embrasant le sous-bois…

Enfin tes bras ! Nos corps, pressés d’être impudiques,
S’étreignent sous les troncs des grands hêtres bleutés.
La menthe et les roseaux nous tissent des tuniques,
Voiles d’ivresse et d’or, masquant nos nudités.

Au velours de tes mains, s’efface ma détresse.
Je laisse mes remords frapper comme des sourds
Sur le tambour vibrant, offert par ta tendresse,
À l’amour interdit qui m’entraîne en son cours.

Le galop du désir nous emporte et nous cambre.
Nous traversons les prés, franchissons l’étang bleu,
Et nous nous envolons vers la secrète chambre,
Où, de braise et de miel, nous ranimons le feu.

(Yvonne Le Meur-Rollet)

Illustration: Arthur Hughes

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :