Arbrealettres

Poésie

MORT SILENCIEUSE (Georges Themelis)

Posted by arbrealettres sur 6 mai 2018


 


 

MORT SILENCIEUSE

Les pauvres fleurs meurent en silence

Comme les étés fertiles sur les arbres
Les mains qui s’abandonnent sans se fêler

Les pauvres fleurs meurent en silence
Calme abandon plus tendre qu’une mère

Le sommeil pèse sur les forêts pluie obscure
Sur les maisons abandonnées enfermées dans leur solitude
Et si jamais un ange pleure sur nous
Si un ciel se souvient de nous
C’est pour ces fleurs qui meurent très simplement
Pour les pauvres fleurs qui ont perdu leur voix

Mais leur coeur s’épanouit comme un secret
Leur silence s’enfonce dans notre nuit

Calme abandon plus tendre qu’une mère

(Georges Themelis)

Illustration

 

2 Réponses vers “MORT SILENCIEUSE (Georges Themelis)”

  1. Lara said

    apoptose

    • arbrealettres said

      rime bien avec rose 😉 oui étonnant cet comportement programmé des cellules qui ne choisissent pas l’éternité…

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :