Arbrealettres

Poésie

Sur l’ombre des vaisseaux noyés (Pierre Béarn)

Posted by arbrealettres sur 11 mai 2018



Sur l’ombre des vaisseaux noyés
la mer ne cesse d’effeuiller
ses fleurs d’écume
et dès l’approche de la nuit
la lune
les protège de ses multiples mains d’argent.
Le vent battu des eaux
garde encore encore leur empreinte
mais les hommes les ont oubliés.

Peuple éclaté des vaisseaux noyés
qui naviguez en cimetière
dans la nuit décharnée des eaux,
peuple pillé des vaisseaux noyés
privés de cet espoir sauveur des hommes
de repartir un jour ressuscités,
peut-être existe-t-il un dieu
qui voudra bien vous convier un jour
sous la cathédrale immense des eaux
à vous justifier.

(Pierre Béarn)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :