Arbrealettres

Poésie

CONSCIENCE (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2018



Illustration: Hokusaï
    
CONSCIENCE

Quand le coq a crié
La chair et le soleil,

Quand la basse-cour entière
A crié pour le sol
Par ses gorges d’insulte,

C’est la loi que la nuit
S’annonce et prend contact
Par ses mains de terreur,

Où les terriers connaissent
Des corps tremblants et doux,
frêles comme du trèfle.

(Eugène Guillevic)

 

Recueil: Terraqué suivi de Exécutoire
Traduction:
Editions: Gallimard

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :