Arbrealettres

Poésie

Et chaque morte est aussi légère et aussi lourde que les ombres de la nuit (Charlotte Delbo)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2018



auschwitz

Et chaque morte est aussi légère
et aussi lourde que les ombres de la nuit,
légère tant elle est décharnée et lourde
d’une somme de souffrances
que personne ne partagera jamais.

(Charlotte Delbo)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :