Arbrealettres

Poésie

GREGORIEN (Pierre Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2018



 

Chant-gregorien

GREGORIEN

Des vols fixes d’oiseaux parfaits qui sont sans air
Profondément nus
Ne retombent jamais sur le sein de la terre
Mais se meurent de joie se meurent de lumière

Ces oiseaux sont des mots et sur des lèvres nés
Pur ornement de la voix fraîche entre les vents
Du haut du bas et tout l’imprévisible temps
Ils se tournent pour adorer, et se demandent

S’ils sont toujours du corps ou peut-être de l’âme
A la fin, et s’ils ont gravi les échelons
Qui déplacent le mot de la voix au silence
Et du silence à la terreur de l’âme

Ils se demandent, venus de coeurs emprisonnés
Tous, ils se demandent et ne savent
Vocalises de durable vocation
Ils sont et triomphalement pénitence.

(Pierre Jean Jouve)

 

3 Réponses vers “GREGORIEN (Pierre Jean Jouve)”

  1. Lara said

    « Pierre Jean Jouve est un des grands poètes de notre langue. » a dit Bonnefoy ..
    mais il n’est pas toujours facilement abordable avec ses retournements, revirements, reniements..et il est si complexe à saisir hors du contexte qu’il avait donc décidé d’accorder à sa poésie

  2. Lara said

    Plus d’une heure d’écoute ? ..:)))

    • arbrealettres said

      Mince! C’est tout ?? 😉 Temps Magnifiquement suspendu, morceau d’éternité … c’est peut-être ça le paradis: chanter au-dessus des nuages toute la sainte journée 😉 😉 😉

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :