Arbrealettres

Poésie

Caresses (Alain Mous)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2018



Caresses, caresses, dans l’ombre d’un espoir.
Que toutes les promesses qui s’infiltrent dans le noir,
conduisent ce geste et brisent les miroirs.
Puissent-elles devenir modestes, seulement pour un soir ?

Caresses, caresses, ne restez pas avares,
sur ce corps de princesse aussi doux que l’ivoire ;
exprimez la tendresse et chassez le cafard,
faites de ce geste une onde libératoire.

Caresses, caresses aide-moi à y voir,
au travers de mes prouesses et de ma mémoire.
Je ne peux décrypter mais j’aimerais savoir
si tu m’aimes princesse, malgré tes grimoires.

(Alain Mous)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :