Arbrealettres

Poésie

Ton âme est en détresse, Fille de l’homme (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2018


 


 

Ton âme est en détresse,
Fille de l’homme.

Hors ta petite fièvre
Jolie au gré du désir, ton miroir,
Que sais-tu de ta grâce? si, même, elle est?
La tristesse t’a fait signe, chaque soir,
Montrant la vie, aussi, et ce qu’elle valait;
Si bien qu’en tremble un peu ta pauvre lèvre
Et que ton long regard s’en est voilé.

Assieds-toi là, ma soeur, et pleure :
Pleurer est beau par-dessus toutes choses;
Il n’est qu’une heure, elle demeure,
Éternelle aux métamorphoses :
L’heure de pitié sainte et d’amour surhumain
Qui pleure, jusqu’à sourire… enfin.

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration: Paul Delvaux

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :