Arbrealettres

Poésie

Il n’y eut jamais d’âme aussi aimante (Fernando Pessoa)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2018



 

Il n’y eut jamais d’âme aussi aimante
ou aussi tendre que la mienne,
aussi pleine de gentillesse,
de compassion,
de tout ce qui touche
à la tendresse et à l’amour.

Mais il n’est pas d’âme
aussi esseulée que la mienne.

(Fernando Pessoa)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :