Arbrealettres

Poésie

Archive for 1 juin 2018

Dans l’arbre (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018



Illustration
    
Dans l’arbre privé de fruits et de feuilles
Qui déjà se lasse

Des rameaux jouant pour ne pas trop voir
Le soleil couchant,

Une pomme est restée
Au milieu des branches

Et rouge à crier
Crie au bord du temps.

(Eugène Guillevic)

 

Recueil: Terraqué suivi de Exécutoire
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De les regarder si fort (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018




    
De les regarder
Si fort que l’on peut,

La table, la chaise ou un autre bois,
L’heure est donc venue

Ne sachant que trop
Qui, encore une fois, se fatiguera.

Mais il faut quand même
Essayer

(Eugène Guillevic)

 

Recueil: Terraqué suivi de Exécutoire
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur un bol (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018




    
Sur un bol, sur un mur
La lumière est posée.

Sur le bol, sur le mur
Du soleil est venu

Combler qui les regarde
Et désirait les voir.

Mais il les voit mener
D’autres combats encore

Que les tournois dans l’ombre
Au jeu de la mort douce.

(Eugène Guillevic)

 

Recueil: Terraqué suivi de Exécutoire
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Faible est ma voix (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018




    
Faible est ma voix, mais mon vouloir ne cède pas.
Et même, sans amour, je me sens plus légère.
Dans les hauteurs du ciel un vent souffle ample et pur
Et mes pensées ignorent la souillure.

La servante Insomnie a quitté mon chevet,
Je ne me morfonds plus près de la cendre grise,
Et sur la tour l’aiguille courbe de l’horloge
Ne me fait plus l’effet d’une aiguille qui tue.

Donc le passé sur moi perd son pouvoir.
La délivrance est proche. Je pardonne
En regardant la lumière qui joue
Sur le lierre mouillé par le printemps.

(Anna Akhmatova)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Deuxième anniversaire (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018




    
Deuxième anniversaire

Non, je n’ai pas pleuré toutes mes larmes
Elles se sont amassées en moi.
Depuis longtemps mes yeux n’en ont plus,
N’en ont plus aucune, et je vois le monde.

Plus rien ne m’étouffe, aucune torture,
Douleur de l’offense, ou de l’absence.
Leur sel, qui brûle tout, s’est glissé
Dans mon sang. Tout est lucide et sec.

J’ai l’impression qu’en quarante et un,
C’était, je crois, le premier jour de juin,
Est apparue, comme sur une soie
Froissée, ton ombre de martyre.

Partout encore s’imprimait le sceau
Des grands malheurs, des récentes menaces.
Et j’ai aperçu ma ville à travers
L’arc-en-ciel des larmes dernières.

(Anna Akhmatova)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La musique (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018




    
La musique

Il y a en elle un miracle qui brûle.
Elle s’éclaire toute, indiciblement.
C’est elle-même qui me parle.
Elle n’a pas peur de me consoler.

Ses yeux sont largement ouverts.
Ses ailes sur ses épaules ont un éclat terrible.
Et c’est comme un premier orage,
Comme si toutes les fleurs se mettaient à parler.

(Anna Akhmatova)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La lune jaune (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018




    
Le Don coule paisiblement ;
La lune jaune entre dans la maison.

Elle entre le bonnet sur l’oreille;
La lune jaune voit une ombre.

Il y a là une femme malade ;
Il y a là une femme qui est seule.

Son mari sous terre, son fils en prison.
Dites pour moi une prière.

(Anna Akhmatova)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Baiser (Marina Tsvétaïéva)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018



Illustration
    
Baiser au front — c’est effacer l’ennui.
Je baise au front.

Baiser les yeux — c’est tuer l’insomnie.
Je baise les yeux.

Baiser les lèvres — c’est donner à boire.
Je baise les lèvres.

Baiser au front — c’est effacer la mémoire.
Je baise au front.

(Marina Tsvétaïéva)

(Anna Akhmatova)
(Anna Akhmatova),

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout ce que je fais apparaître (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018




    
Tout ce que je fais apparaître
Dans mon silence

Est prêt à se donner
Avec un sourire
Porteur du bonheur de silence.

(Eugène Guillevic)

 

Recueil: Possibles futurs
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Que viens-tu faire (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018



Illustration : Sandrine Genet
    
Que viens-tu faire, poème,
Dans le royaume ?

Je viens pour approfondir
Le silence,

Pour t’emmener au plus pur de lui,
Là оù il te fait vivre

L’espérance que le monde
A de son avenir, là

Où il trouve
Ce que tu attends de lui et de toi :

La fusion.

(Eugène Guillevic)

 

Recueil: Possibles futurs
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :