Arbrealettres

Poésie

C’est un poème que j’ai commencé à minuit dix (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018



C’est un poème
que j’ai
commencé
à minuit dix
ça je le sais
tu venais
de remonter
le bathyscaphe
rose
de ta langue

Et
tes cuisses
me
quittaient
comme
des tours
qu’un séisme
vient
d’ébranler

Alors
j’ai regardé
l’heure

juste pour
savoir
quand la fin
du monde
venait
d’avoir lieu

(Werner Lambersy)


Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :