Arbrealettres

Poésie

Le froid a tendu ses cordes de glace (Yvon Le Men)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018



Le froid a tendu ses cordes de glace
Au-dessus des maisons.
Les oiseaux dansent.
Et parfois une étoile tombe la tête la première.
Les éclats de givre se faufilent dans les chemins
Résonnent aux portes
Crépitent dans les cheminées.
Dans les flammes les amoureux lisent leur avenir brodé d’or
Menacé par le bleu.
Ils arriveront une fois encore au bout de l’année,
La tendresse sur l’épaule
Fatigués et silencieux.

(Yvon Le Men)


Illustration: Vladimir Kush

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :