Arbrealettres

Poésie

NOS CORPS I (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018



 

Giuseppe Pellizza da Volpedo-Ricordo di un dolore (detail)

NOS CORPS I

Nos corps tissent la vie
Et puis tissent la mort

A perdre regard
Ils vont
Au point de ne plus être

Ils étaient cependant
J’existais
Et tu vas —- :

Dans le cerne de toute chair
Dans la maison des yeux
Dans l’amour vulnérable
Dans l’incessant renaître.

(Andrée Chedid)

Illustration: Giuseppe Pellizza da Volpedo-Ricordo

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :