Arbrealettres

Poésie

PERSONNE NE PARLE DE LA MORT (Eraclio Zepeda)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018



 

Agata Bulla 6

PERSONNE NE PARLE DE LA MORT

Qui me reproche mes paroles ?
Je suis l’annonceur de la vie,
pas le prophète des rues obscures.
Je suis celui qui chante l’amour plein et simple :

Je suis en train de chanter ce que je vois à mes côtés
comme une course de cent chevaux.
Je ne suis pas celui qui parle de la mort.
Ouvre tes yeux et cherche un oiseau malade !

Je me lève avec le dernier feu d’artifice
de la terre,
j’explose en beauté,
et j’illumine tout le monde de mon souffle.

(Eraclio Zepeda)

Illustration: Agata Bulla

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :