Arbrealettres

Poésie

RETOUR (Jean de la Ville de Mirmont)

Posted by arbrealettres sur 6 juin 2018



RETOUR

La chambre où me voilà de retour d’un voyage,
Close longtemps, sombre longtemps, n’a pas changé.
La poussière s’y réveille dans un nuage ;
La poussière est le deuil que prennent les objets.

Je le sais, tout cela va revivre avec moi.
Ma lampe aura le soir sa même lueur blanche
Et les livres aimés pencheront sur leurs planches.
J’allumerai du feu lorsque viendra le froid.

Mais que m’importe la tristesse des retours !
Et l’éternelle ressemblance de mes jours !
Ce que je cherche et que j’attends n’est pas en eux
Ni dans tout ce qu’on voit et puis que l’on oublie.
Le bonheur désiré sera si lumineux
Que le reste paraîtra l’ombre de ma vie.

(Jean de la Ville de Mirmont)

Illustration: Edvard Munch

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :