Arbrealettres

Poésie

La baleine (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 8 juin 2018



Baleine nocturne
fantasque fontaine dont
les jets d’eau sont la
respiration On danse
autour d’elle ondes
qu’incendie la joie de la
mer Le masque tombé
elle disparaît avec l’heure et
le dernier noctambule

(Edmond Jabès)

2 Réponses vers “La baleine (Edmond Jabès)”

  1. A reblogué ceci sur Maître Renard.

  2. Tendresse de la baleine
    ———-

    Je te vois naviguer près des rives d’Armor,
    Sur ton immense corps sont des reflets solaires ;
    Ainsi voguaient jadis d’imposantes galères,
    Vers Rome transportant de fabuleux trésors.

    Tu n’es plus un gibier pour les pêcheurs du port,
    Tu ne rencontres plus que des nefs débonnaires ;
    À Brest je n’entends plus résonner le tonnerre,
    Ni les marins jurer par les mille sabords.

    Baleines et dauphins bientôt nous parleront,
    C’est cela que m’a dit Maître Gaston Miron ;
    Ils diront quelques mots, sans faire de vacarme.

    Ils nous raconteront les récifs enchantés
    Sur lesquels on entend la sirène chanter,
    Eux qui en aucun cas ne tombent sous son charme.

    —————————

    https://schabrieres.wordpress.com/category/gaston-miron/

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :