Arbrealettres

Poésie

Le cœur et l’œil (Attila Jozsef)

Posted by arbrealettres sur 12 juin 2018



Le cœur et l’œil

Le cœur sent, l’œil cherche. Il voit le chemin
Qui mène à l’amour de la belle fille.
Et quand celle-ci ne semble pas loin
Palpite le cœur, tandis que l’œil brille,
Comprend le désir. C’est qu’il le connaît!
Cher et doux trésor, quel est ton souhait?

Quand l’amour s’enfuit de celle qu’on aime,
Le cœur, tout à coup, veut se révolter.
Égoïste cœur qui pense à lui-même
Et ne tarde pas à rire ou chanter.
C’est que nul souci, vraiment, ne le hante.
Il s’est séparé sans nulle épouvante.

L’œil lave son être, humble et tourmenté.
Son trésor caché, tout seul, il le pleure.
Mais à quoi sert-il, ce pleur qui l’effleure?
L’œil aura perdu sa vive clarté
Sitôt que ce pleur offert à la belle
Ne coulera plus, retiendra son zèle.

(Attila Jozsef)


Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :