Arbrealettres

Poésie

Avant d’écrire (Alain Jouffroy)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2018




    
Avant d’écrire, il y a toujours un immense silence,
emmagasiné, intériorisé, enfoui.

Après avoir écrit, on tombe dans un silence nouveau,
où tout vibre, comme de jeunes pousses.

Encore doit-on écrire de telle façon que les silencieux s’ y reconnaissent
et se mettent à parler un peu plus souvent, et plus fort,
inventent à leur tour une parole.

Sinon, l’ écriture ne sert pas à grand-chose

(Alain Jouffroy)

 

Recueil: Être-Avec
Traduction:
Editions: De la Différence

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :