Arbrealettres

Poésie

La flamme d’une chandelle éteinte (Lewis Carroll)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2018



Illustration: Vladimir Kush
    
« Songez donc, se disait Alice,
je pourrais bien finir par m’éteindre comme une chandelle.
Que deviendrais-je alors ? »

et elle cherchait à s’imaginer l’air
que pouvait avoir la flamme d’une chandelle éteinte,
car elle se rappelait pas avoir jamais rien vu de la sorte.

(Lewis Carroll)

 

Recueil: Alice au Pays des Merveilles / De l’autre côté du Miroir
Traduction:
Editions: Folio

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :