Arbrealettres

Poésie

Le dauphin (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018


dauphin

Un dauphin sortit de la mer
Et se mit à nager dans l’air.

Nul ne le vit. Il était blanc,
D’un blanc d’argent tout transparent.

On était alors en novembre.
Depuis, sur le mur de ma chambre,

Je vois parfois nager une ombre
Et il me semble, un long moment,

Que je deviens tout transparent.

(Maurice Carême)

Une Réponse vers “Le dauphin (Maurice Carême)”

  1. Dauphin de la Dordogne
    ————

    Dauphin de la Dordogne, allègrement tu vas,
    Tu descends le courant et puis tu le remontes ;
    Tu admires de loin la vigne d’un vicomte,
    Mais jamais de raisins tu ne fais ton repas.

    Les hommes sur le quai avancent à grands pas,
    Eux qui vont au labeur et qui leurs heures comptent ;
    Leur mouvement est vif, mais ta nage est plus prompte,
    Et suivre un long parcours ne te fatigue pas.

    Tu n’as point le beau chant des sirènes de Loire,
    Mais on te décerna d’autres titres de gloire
    Et tu fus admiré par le duc de Bourgogne.

    Tu aimes l’océan, le fleuve te plaît mieux ;
    Tu penses que l’eau douce est un présent des dieux,
    Quand on ne te voit pas, tu la bois sans vergogne.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :