Arbrealettres

Poésie

Archive for 29 juin 2018

Une réconciliation-éclair (Petr Král)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018




    
Une réconciliation-éclair avec le monde
dans l’éternuement.

(Petr Král)

 

Recueil: Cahiers de Paris
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in humour | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Oklahoma (Petr Král)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018




    
Oklahomanomatopée.

(Petr Král)

 

Recueil: Cahiers de Paris
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in humour | Tagué: , , | Leave a Comment »

Vivant, vide (Jacques Kerouac)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018




    
Vivant, vide
et déjà sauvé.

(Jacques Kerouac)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

La vie (André Breton)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018



Illustration: Gustav Klimt
    
La vie, l’indésirable vie
passe à ravir.

(André Breton)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Faut-il réagir (Marcel Duchamp)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018




    
Faut-il réagir contre la paresse des voies ferrées
entre deux passages de train ?

(Marcel Duchamp)

 

Posted in humour, méditations | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Deux rectangles vitrés(Petr Král)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018



    

L’image de la rue se divise pour moi en deux rectangles vitrés,
séparés par un mètre de mur opaque.

Chaque fois qu’un passant disparaît du premier créneau, je suis pris d’inquiétude
— si peu puis-je prévoir sous quelle forme il m’apparaîtra dans le second, s’il s’y présente jamais.

Il est vrai que la plupart des marcheurs
gardent la même identité dans les deux créneaux.

Comme, toutefois, ils ne surviennent dans le second qu’avec un irréparable retard,
mes soupçons ne se concentrent que davantage sur l’intervalle
où me les dissimule le fatal pan de maçonnerie.

(Petr Král)

 

Recueil: Cahiers de Paris
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’occulte est né de la paresse (Antonin Artaud)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018




    
Je ne crois pas qu’il y ait un monde occulte ou quelque chose de caché au monde,
je ne crois pas qu’il y ait sous le réel apparent
des étages enfouis ou refoulés de notions, de perceptions, de réalités, ou de vérités.

Je crois que tout l’essentiel surtout fut toujours à découvert et en surface
et que ça a coulé à pic et au fond
parce que les hommes n’ont pas su et pas voulu le maintenir.
C’est tout.

L’occulte est né de la paresse,
mais n’en est pas devenu occulte,
c’est à dire irrévélable, pour cela.

(Antonin Artaud)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Un instant avant le baiser (Petr Král)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018




    
Un instant avant le baiser,
la femme qui l’attend au bord du trottoir
est déjà inondée par la clarté d’une nudité intérieure.

(Petr Král)

 

Recueil: Cahiers de Paris
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plaisir (Petr Král)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018




    
Plaisir 0,3 km.

(Petr Král)

 

Recueil: Cahiers de Paris
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , | 1 Comment »

Le vide (Malcom de Chazal)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2018



 

Illustration: Daniel Martineau
    
Le vide
N’aura
Jamais
Fini
De tomber

(Malcom de Chazal)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :