Arbrealettres

Poésie

AULNE (Jean Grosjean)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2018




    
AULNE

Le loriot n’a plus chanté.
La rose et l’été s’effeuillent
dans l’odeur d’après-midi.
Le vent tarde à se lever.

Un corbeau tourne dans l’air
avec des clartés sur l’aile.
La rivière fait luire
ses galets sous l’aulne.

Le vent se lève et s’en va.
L’arbre quitté se détourne.

(Jean Grosjean)

 

Recueil: Nathanaël
Traduction:
Editions: Gallimard

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :