Arbrealettres

Poésie

CILS (Jean Grosjean)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2018




    
CILS

Le vent hurle dans les rues
couche les fumées sur les toits.
Le vent ferme les volets
au nez des chambres voyeuses.

Le vent, ses violences,
ses escadres dans le ciel,
leur ombre sur nous.

La beauté du vent. Les feuilles
se retournent quand Il passe.
Ses doigts frôlent mes cils.

(Jean Grosjean)

 

Recueil: Nathanaël
Traduction:
Editions: Gallimard

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :