Arbrealettres

Poésie

Le vent s’est perdu (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2018



 

S’il vient sans amour
garde les mains pures,
le vent s’est perdu,
les oiseaux l’ont pris.

Les chevaux flageolent,
Les tombes, les tombes…
La douce a filé,
est-ce au Paradis?

(André Frénaud)

 

4 Réponses to “Le vent s’est perdu (André Frénaud)”

  1. elba2 said

    pas mal vu ils courent après leur moitiés !

    • arbrealettres said

      oui j’ai dcouvert Olbinski, j’Adore!! (pour moi) mieux que Magritte!! ((-:

      Christian 🙂

      ________________________________

  2. Miroirinette said

    merci pour Olbinski, je ne connaissais pas!

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :