Arbrealettres

Poésie

L’odeur de l’ombre (Agnès Schnell)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2018



 

Brad Kunkle p_5

L’odeur de l’ombre

Une odeur d’impatience
de nudité
de naissance inachevée…

Étonnante mobilité des choses,
voies multiples ouvertes
ou farouches fenêtres
closes sur l’infini…

(Agnès Schnell)

Découvert ici chez Emmila Gitana

Illustration: Brad Kunkle

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :