Arbrealettres

Poésie

La voici qui s’allonge (Bruno Mabille)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2018



Illustration: Carolus Duran
    
La voici qui s’allonge et se cabre
plus nue encore qu’une amoureuse
plus échevelée aussi
et d’une peau si claire
qu’on la dirait lactée
toute nimbée d’étoiles.

(Bruno Mabille)

 

Recueil: A celle qui s’avance
Traduction:
Editions: Gallimard

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :