Arbrealettres

Poésie

EN ALLANT A TCHI-LI (Textes chinois)

Posted by arbrealettres sur 19 juillet 2018



    

EN ALLANT A TCHI-LI
Tin-Tun-Ling

Je me suis assis au bord de la route, sur un arbre renversé,
et j’ai regardé la route qui continuait à s’en aller vers Tchi-Li.
Ce matin, le satin bleu de mes souliers brillait comme de l’acier,
et l’on pouvait suivre le dessin des broderies noires.
Maintenant mes souliers sont cachés sous la poussière.
Quand je suis parti, le soleil riait dans le ciel,
les papillons voltigeaient autour de moi,
et je comptais les marguerites blanches répandues dans l’herbe,
comme des poignées de perles.

Maintenant c’est le soir, et il n’y a plus de marguerites.
Les hirondelles glissent rapidement à mes pieds,
les corbeaux s’appellent pour se coucher,
et je vois des laboureurs, leur natte roulée autour de la tête,
regagner les prochains villages.

Mais moi j’ai encore une longue route à parcourir.
Avant d’arriver à Tchi-Li, je veux composer une pièce de vers,
une pièce de vers triste comme mon esprit sans compagnon,
Et dans un rythme difficile, dans un rythme très difficile,
afin que la route d’ici à Tchi-Li me paraisse trop courte.

(Textes chinois)

 

Recueil: Le Livre de Jade
Traduction: Judith Gautier
Editions: Plon

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :