Arbrealettres

Poésie

PAYS (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2018



PAYS

Sur l’eau noire,
des arbres gisants,
des marguerites
et des coquelicots.
Par le sentier mort
s’en vont trois boeufs.
Dans l’air,
le rossignol,
coeur de l’arbre.

(Federico Garcia Lorca)

 

 

2 Réponses to “PAYS (Federico Garcia Lorca)”

  1. Mireille Gaglio said

    Un environnement un peu sombre, eau noire, arbres gisants, un sentier mort… Heureusement que les fleurettes et le rossignol ne s’y laissent pas prendre et redonnent vie à ce qui aurait pu être le Paradis… Tout dépend du regard… L’eau ne sera plus noire, mais argentée sous l’ombre, les arbres non plus gisants, mais reposant sur un lit de verdure, le sentier non plus mort mais animé par les lourds pas des bœufs et le rossignol, toujours cœur de l’arbre, chantera le jour déclinant…

  2. arbrealettres said

    Malgré le côté sombre… toujours (presque!) quelque chose, quelque être donne un espoir que c’est la Vie qui « gagne »!

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :