Arbrealettres

Poésie

Centrée (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 24 juillet 2018




    
centrée
et combien
grave

tes yeux ta faim
comme un puits
un gouffre

immergés
tous deux
au plus reculé
d’un silence
qui repousse
le monde

la calme
tension
de ton écoute

prends
prends
mes mots

donnons-nous
du vivant

(Charles Juliet)

 

Recueil: une joie secrète
Traduction:
Editions: Voix d’encre

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :