Arbrealettres

Poésie

LA DOUCE CHALEUR DU NÉANT (Vangelis Kassos)

Posted by arbrealettres sur 24 juillet 2018



    

LA DOUCE CHALEUR DU NÉANT

toi Seigneur
tu égrènes ton komboloï
assis auprès du doux néant
t’y réchauffant les mains
où sortir quand dehors il fait si froid
quand la neige a recouvert les allées
reste dans ton coin Seigneur
dans ton repos
à tisonner le feu
à jeter de temps en temps
une bûche dans l’âtre

(Vangelis Kassos)

 

Recueil: Cent poèmes
Traduction: Ioannis Dimitriadis
Editions: http://www.ainigma.net

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :