Arbrealettres

Poésie

Jalousie (Anonyme VIIIème siècle)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2018



 

Eugène Carrière  sommeil p

Jalousie

Dans une hutte sordide
Que je voudrais briller
Est étendue une natte de paille
Que je voudrais jeter.
Avec d’horribles bras
– Si je pouvais les briser! –
Ses propres bras enlacés
Mon seigneur va dormir
Tout le jour
Radieux
Toute la nuit
D’un noir d’encre.
Je soupire et me lamente
Au point que craque
Ma couche.

(Anonyme VIIIème siècle)

Illustration: Eugène Carrière

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :