Arbrealettres

Poésie

La Solitude (Faïz Ahmed Faïz)

Posted by arbrealettres sur 28 juillet 2018


solitude

 

Encore le bruit des pas,
Mon coeur fleuri.
Non, personne.
N’est-ce pas un voyageur
Qui s’éloigne?
La nuit est presque à sa fin.
Les nébuleuses disparaissent.
les flammes somnolentes des palais chancellent.
Le sentier las d’attendre s’endort.
La poussière d’ailleurs a recouvert
Les empreintes des pas.
Eteignez les lampes!
Enlevez le vin et les coupes!
fermez les portes à clef!
Que personne n’entre ici!
Que personne n’entre!

(Faïz Ahmed Faïz)

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :