Arbrealettres

Poésie

LES OBJETS (Georges Themelis)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2018



Jacob Collins   

LES OBJETS

Ils ne savent rien, ils ont oublié
D’où ils viennent et où ils vont,
Leurs espérances, les choses éternelles.
Comme s’ils n’avaient de place où se tenir,
Un soleil à eux, un visage à eux, une mort,
Un sort à eux et différent du notre.

Pour quel jugement dernier, quelle disparition.
C’est de nous qu’ils prennent, de nos mains,
Leur forme pure et ils nous ressemblent.
Lumière de la lumière et tristesse de notre tristesse.

Ils se lamentent, quand nous gémissons — une
lamentation sans voix.
Ils réfléchissent notre éclat dans la nuit.

Quand nous mourons, ils demeurent immobiles,
Frappés par un silence parfait,
Parmi des lumières, des couronnes et de la musique.

Nous avons le même sommeil, le même chemin, le même lent avenir.

(Georges Themelis)

Illustration: Jacob Collins

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :