Arbrealettres

Poésie

QUEL VESTIGE EN LA CENDRE ? (Pierre Béarn)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2018



QUEL VESTIGE EN LA CENDRE ?

Ombre à mon ombre usée ton pas vient dans le mien
toujours feutré de cendre et mon pas s’en irrite,
quel vestige en la cendre attestera mon bien ?

Irritation d’une ombre appuyée sur sa fuite,
tu marquas le Destin de ton chiffre orgueilleux
à l’aube où l’espérance estompait tes limites.

Pour se vouloir plus grand que la taille entrevue
tu n’auras projeté dans l’envol des soleils
qu’une étoile étourdie qui se veut attendue.

Dans un ciel surpeuplé que devient ta lumière ?
Tes semailles d’amour n’ont pas su refleurir.
La nuit descend pour accueillir les éphémères.

Ton arbre périra dans la flore anonyme
sans qu’un écho se moule au chant de tes oiseaux
sans qu’une aube de gloire ait reconnu ta cime.

Ombre à mon ombre usée ton pas vient dans le mien
toujours feutré de cendre et mon pas s’en irrite,
quel vestige en la cendre attestera mon bien ?

(Pierre Béarn)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :