Arbrealettres

Poésie

LES PRINTEMPS POSSIBLES (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2018



 

Giuseppe Pellizza da Volpedo  rl

LES PRINTEMPS POSSIBLES

Je venais de tant de terres à la fois
Que la vie qui m’aima sut à peine me suivre.

Je taillais, je taillais des jours à nos mesures ;
Mais le sang de mon coeur n’avait pas de mesure,
Et nos soifs venaient de loin.

Ô mon compagnon des printemps possibles,
Nous sommes sans repos
Et notre amour sauvé.

(Andrée Chedid)

Illustration: Giuseppe Pellizza da Volpedo

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :