Arbrealettres

Poésie

Quand nous tiendrons notre tête entre les mains (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2018




Quand nous tiendrons notre tête entre les mains
Dans un geste pierreux, gauchement immortel,
Non pas comme des saints – comme de pauvres hommes –
Quand notre amour sera divisé par nos ombres,

Si jamais vous songez à moi j’en serai sûr
Dans ma tête où ne soufflera qu’un vent obscur;
Surtout ne croyez pas à de l’indifférence
Si je ne vous réponds qu’au moyen du silence.

(Jules Supervielle)

 

 

3 Réponses to “Quand nous tiendrons notre tête entre les mains (Jules Supervielle)”

  1. colettemesnage @gmail.com said

    Colette,
    Je ne sais pas si ce poème peut te convenir. Je le trouve beau simplement.
    À dimanche, mon amie
    Kat

  2. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :