Arbrealettres

Poésie

LA PASSANTE (Emile Nelligan)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2018



LA PASSANTE

Hier, j’ai vu passer, comme une ombre qu’on plaint,
En un grand parc obscur, une femme voilée :
Funèbre et singulière, elle s’en est allée,
Recélant sa fierté sous son masque opalin.

Et rien que d’un regard, par ce soir cristallin,
J’eus deviné bientôt sa douleur refoulée ;
Puis elle disparut en quelque noire allée
Propice au deuil profond dont son coeur était plein.

Ma jeunesse est pareille à la pauvre passante :
Beaucoup la croiseront ici-bas dans la sente
Où la vie à la tombe âprement nous conduit;

Tous la verront passer, feuille sèche à la brise
Qui tourbillonne, tombe et se fane en la nuit ;
Mais nul ne l’aimera, nul ne l’aura comprise.

(Emile Nelligan)


Illustration: Jacques Dormont

2 Réponses to “LA PASSANTE (Emile Nelligan)”

  1. Escargot, compagnon qui jamais ne te plains,
    Quelle sagesse un jour te fut donc dévoilée
    Que tu vas méditant au long de mon allée,
    Transportant ta maison sous le ciel opalin ?

    Entendant du grillon le grelot cristallin,
    Tu chantes, silencieux, ta chanson refoulée,
    La foule des oiseaux, déjà, s’en est allée,
    Tu as l’âme sereine et l’estomac bien plein.

    Cette âme que tu sais n’être qu’une passante
    Ne partira jamais se perdre dans les sentes,
    Mais marche vers le but où ton corps la conduit.

    Tu sens venir sur toi la fraîcheur de la brise,
    La douceur qui s’installe au début de la nuit,
    Et tu dis tout cela dans ta langue incomprise.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :