Arbrealettres

Poésie

Qu’on ne frappe plus à mon coeur (Philippe Léotard)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2018



philippe-leotard-2216

Qu’on ne frappe plus à mon coeur
ce n’est que de mes coups qu’il bat.
La porte était ouverte,
mais mon sang vous mentira.
Mon âme n’est même pas à moi,
et si ma vie vous est offerte,
elle est sous les pierres.
Entrez : vous ne trouverez pas la lumière,
cachée derrière.

La vie ment au songe.
Mes amis partis,
je me moque de moi.

(Philippe Léotard)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :