Arbrealettres

Poésie

Archive for 9 août 2018

Abandon (Bernard Perroy)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018


 


 

 

Abandon,
lente approche du secret.

La lumière
éclaircit notre soif,

dépose sa paix
sur nos plages d’ombre

et dans le cœur
un simple chant suffit

pour que le ciel se rende
à hauteur d’homme.

(Bernard Perroy)

Découvert chez la boucheaoreilles ici

Illustration: Paul Delvaux

 

 

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA CLÉ DES CHAMPS (Norge)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018



LA CLÉ DES CHAMPS

Avec son panier d’escargots,
Fina, la pleutre, la douce, est là qui passe devant la chaumière du sorcier.
Rien qui bouge à l’intérieur, sinon le merle Myrtille
sautillant de crédence en perchoir avec son petit bruit de griffes…
Comme il fait beau, comme tout brille aux murs chaulés de la cuisine.
Fina regarde longtemps. Et quand elle se décide â rentrer au village,
les escargots ont pris la clé des champs
que Fina retrouve un peu plus loin dans l’herbe.

(Norge)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Comprendre vraiment ce qu’est être ici (Lorand Gaspar)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018



comprendre vraiment ce qu’est être ici
nuage, martinet, homme ou caillou —
c’est ainsi dans les moments les plus simples
que le dire s’enracine en son vivre —
puisse la saveur du jour dans la gorge
portée par l’ouverture trouvée,
pour d’autres parmi les herbes renaître

(Lorand Gaspar)

Découvert chez Lara ici

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plaintes d’un Chrétien (Jean Racine)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018




Plaintes d’un Chrétien

Mon Dieu ! quelle guerre cruelle !
Je trouve deux hommes en moi :
L’un veut que, plein d’amour pour toi,
Mon coeur te soit toujours fidèle ;
L’autre, à tes volontés rebelle,
Me révolte contre ta loi.

L’un, tout esprit et tout céleste,
Veut qu’au Ciel sans cesse attaché,
Et des biens éternels touché,
Je compte pour rien tout le reste ;
Et l’autre, par son poids funeste,
Me tient vers la terre penché.

Hélas ! en guerre avec moi-même,
Où pourrai-je trouver la paix ?
Je veux, et n’accomplis jamais,
Je veux, mais (ô misère extrême !)
Je ne fais pas le bien que j’aime
Et je fais le mal que je hais !

O Grâce, rayon salutaire !
Viens me mettre avec moi d’accord ;
Et, domptant par un doux effort
Cet homme, qui t’es si contraire,
Fais ton esclave volontaire
De cet esclave de la Mort.

(Jean Racine)

Illustration: William Blake

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

FORÊT VIERGE (Norge)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018



FORÊT VIERGE

Le système nerveux,
le système digestif,
le système respiratoire,
le système pileux,
le système sanguin,
le vasculaire,
les glandes,
les méninges,
l’ossature,
l’oeil et l’oreille,
etc.
Oh la la !
Et pour se débrouiller dans cette forêt,
rien que mon âme toute petite,
dont certains disent même
qu’elle n’existe pas.

(Norge)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

IL (Norge)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018


IL

N’en dites rien à personne,
Pas l’ombre d’une consonne,
Rien ! Pas un cil qui frissonne :
Il vient de reprendre haleine,
Il va marcher parmi nous,
II ne veut pas qu’on l’apprenne,
Il dit qu’on deviendrait fou,
Il existe ! alleluia,
Mais n’aime pas qu’on le sache;
Il se camoufle, il se cache,
Il veut qu’on vive et qu’on mâche
(Et tout le saint tralala)
Comme s’il n’existait pas.

(Norge)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Tiens-moi dans ta main inconnue (Pär Lagerkvist)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018



Tiens-moi dans ta main inconnue
et ne me lâche pas.
Conduis-moi par des ponts brillant de la lumière du matin
dessus les abîmes vertigineux
où tu tiens l’obscurité captive.

Mais l’obscurité ne peut longtemps être tenue captive.
Bientôt ce sera soir au-dessus de tes ponts
et nuit.
Et peut-être serai-je très seul.

***

Håll mig i din okända hand
och släpp mig inte.
För mig på morgonljusa broar
över de svindlande djup
där du håller mörkret fängslat.

Men mörkret fängslar man inte länge.
Snart skall det vara afton över dina broar
och natt.
Och kanske skall jag vara mycket ensam.

(Pär Lagerkvist)


Illustration

Posted in dessins, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Un couteau tombe sur le marbre (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018



Un couteau tombe sur le marbre,
et le fracas, de salle en salle, gagne d’immenses grottes
où les échos se heurtent et se brisent.
Puis c’est un cri d’enfant qui te transperce,
rougi au feu.
Puis une voix qui vole dans un gouffre,
érafle les murailles, grince contre les vitres,
ameute la faune creuse les couloirs.

Et tu rêves d’un silence liquide sous la mer.

(Jean Joubert)

Illustration: William Blake

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES CLOCHES (Norge)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018



LES CLOCHES

Bim bam bim bam.
Pendant vingt-cinq ans, Eusèbe écouta le son de cette cloche
et la trouva la plus belle du monde.
Elle enchantait son oreille
et portait ses vibrations jusqu’au plus profond de son coeur.
Jusqu’au jour où il entendit un autre son de cloche.

(Norge)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Mémoire (Norge)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018


Mémoire

Il y pensa beaucoup.
Puis il y pensa moins.

Il y pensa très peu,
Puis, il n’y pensa plus.

Il trouva même drôle
D’y avoir tant pensé.

Puis ne pensa plus même
Qu’il y pensa jamais.

(Norge)

Illustration: René Magritte

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :