Arbrealettres

Poésie

BATTANTS DE PORTE (Georges Themelis)

Posted by arbrealettres sur 14 août 2018



 

Gurbuz Dogan Eksioglu (57)

BATTANTS DE PORTE

Nous sommes différents, tellement différents
Dans le rapprochement, comme
Des battants de porte, qui tendent l’un vers l’autre,
S’unissent, s’embrassent mutuellement, se ferment,
Se partagent le sommeil, le baiser en deux,
Séparant leurs os,
Dans un grincement déchirant, dans le silence.

Nous sommes tellement divers dans le rapprochement

Deux tâches noires unies dans la lumière.
Deux points, deux battants, deux corps.

(Au-dehors dans les couloirs hurle la solitude.)

(Georges Themelis)

Illustration: Gurbuz Dogan Eksioglu

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :