Arbrealettres

Poésie

Ce que j’ai vu (Balbino)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2018


 


 

Jean Rene Bazaine the-street-child-1936

Ce que j’ai vu

Ce que j’ai vu,
ce sont des poings en colère,
et le silence des bleds
du Nord.
Une femme incestueuse
et ce miroir
qui s’en fout.
Les reflets
n’ont pas mal.
La campagne rase
mes mains d’enfant
durcies.
Sur le mur de derrière
un bâton à la craie
pour chaque jour
passé
en bagnard
fragile.

(Balbino)

Illustration: Jean René Bazaine

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :