Arbrealettres

Poésie

LA SAISON JAUNE (William Carlos Williams)

Posted by arbrealettres sur 24 août 2018



geai

 

LA SAISON JAUNE

CELLE à la longue queue noire
puis, à l’improviste, une autre
glissent légèrement sur un rideau
de feuilles jaunes, vers le ciel —

La saison s’éveille ! la beauté
pépiante, glapissante se tient
parmi les branches,
griffes serrées, mains
velues, qui bougent dans les feuilles —

Des yeux ronds et blancs, piquetés
de jais, sont encore vivants, vigilants —
en toute gentillesse ! inapaisés
par-delà le crépitement
de la puante certitude de la mort.

***

THE YELLOW SEASON

THE black, long-tailed
one then, unexpectedly, another
glide easily on a curtain
of yellow leaves, upward —

The season wakens ! loveliness
chirping and barking st an ds
among the br an ches, its
narrow-clawed toes and furry
hands moving in the leaves —

Round white eyes dotted with
jet live still, alert-in
all gentleness ! unabated
beyond the crackle
of death’s stinking certainty.

(William Carlos Williams)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :