Arbrealettres

Poésie

Naissez, mes vers (Evariste de Parny)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2018



 

Manuel Gil Perez -  (11)

Naissez, mes vers, soulagez mes douleurs,
Et sans effort coulez avec mes pleurs.

Malgré le temps, fidèle à sa tristesse,
Le seul Amour ne se console pas,
Et ses soupirs renouvelés sans cesse
Vont te chercher dans l’ombre du trépas.
Pour te pleurer je devance l’aurore ;
L’éclat du jour augmente mes ennuis ;
Je gémis seul dans le calme des nuits ;
La nuit s’envole, et je gémis encore.

Vous n’avez point soulagé mes douleurs ;
Laissez, mes vers, laissez couler mes pleurs.

(Evariste de Parny)

Illustration: Manuel Gil Perez

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :