Arbrealettres

Poésie

Archive for 30 août 2018

Des chemins sur la mer (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018




Jamais je n’ai cherché la gloire
Ni voulu dans la mémoire
des hommes
Laisser mes chansons
Mais j’aime les mondes subtiles
Aériens et délicats
Comme des bulles de savon.

J’aime les voir s’envoler,
Se colorer de soleil et de pourpre,
Voler sous le ciel bleu, subitement trembler,
Puis éclater.

A demander ce que tu sais
Tu ne dois pas perdre ton temps
Et à des questions sans réponse
Qui donc pourrait te répondre?

Chantez en coeur avec moi:
Savoir? Nous ne savons rien
Venus d’une mer de mystère
Vers une mer inconnue nous allons
Et entre les deux mystères
Règne la grave énigme
Une clef inconnue ferme les trois coffres
Le savant n’enseigne rien, lumière n’éclaire pas
Que disent les mots?
Et que dit l’eau du rocher?

Voyageur, le chemin
C’est les traces de tes pas
C’est tout; voyageur,
il n’y a pas de chemin,
Le chemin se fait en marchant
Le chemin se fait en marchant
Et quand tu regardes en arrière
Tu vois le sentier que jamais
Tu ne dois à nouveau fouler
Voyageur! Il n’y a pas de chemins
Rien que des sillages sur la mer.

Tout passe et tout demeure
Mais notre affaire est de passer
De passer en traçant
Des chemins
Des chemins sur la mer

(Antonio Machado)

Illustration: Michael Cheval

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

Alerte! (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



Hier soir j’ai rêvé que j’entendais
Dieu me crier : Alerte!
C’était ensuite Dieu qui dormait
et moi je criais : Réveille-toi!

(Antonio Machado)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Un oiseau caché dans les branches du parc solitaire (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



Un oiseau caché dans les branches
du parc solitaire,
rit, l’air moqueur…
Pendant que nous pressons
dans notre verre la pénombre d’un rêve…
Et une part de nous qui est terre dans notre chair
sent, comme une caresse, l’humidité du jardin.

(Antonio Machado)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SPLEEN (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



SPLEEN

Passent les heures d’amertume
dans la pièce familière,
la chambre vaste et sombre
où je me mis à rêver.

Dans un coin, l’horloge
brille dans la pénombre;

(Antonio Machado)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’oeil que tu vois (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



 

L’oeil que tu vois n’est pas
oeil parce que tu le vois,
il est oeil parce qu’il te voit.

(Antonio Machado)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , | Leave a Comment »

Sur la place (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



Sur la place dans l’ombre la mousse
croît, et sur la pierre vieille et sainte
de l’église. Sous le porche il y a un mendiant…
Son âme est plus vieille que l’église.

Très lentement, par les matinées froides,
il monte les marches de marbre,
jusqu’à un coin de pierre. Et là on voit
sa main toute sèche dans les trous de sa cape.

Ses yeux aux orbites creusées
ont vu comme passent
les blanches ombres, dans les jours clairs,
les blanches ombres des heures saintes.

(Antonio Machado)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Du seuil d’un rêve je fus appelé (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



Du seuil d’un rêve je fus appelé…
C’était la bonne voix, la voix aimée.
— Viendras-tu avec moi visiter l’âme?…
A mon coeur parvint une caresse.

— Avec toi, toujours… Et dans mon rêve j’avançai
par une galerie longue et nue,
sentant m’effleurer la robe pure,
doucement palpiter la main amicale.

(Antonio Machado)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Devra-t-il mourir avec toi, ce monde magique (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



Devra-t-il mourir avec toi, ce monde magique
où le souvenir garde
les souffles les plus purs de la vie,
l’ombre blanche du premier amour,

la voix qui toucha ton coeur, la main
que tu voulais retenir en songe,
et toutes les amours
qui parvinrent à l’âme, au ciel profond?

Devra-t-il mourir avec toi ce monde,
cette ancienne vie, ordonnée par toi et renouvelée?
L’enclume et le creuset de ton âme
travaillent-ils pour la poussière et le vent?

(Antonio Machado)

Illustration: René Julien

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La terre est nue, et l’âme hurle à l’horizon pâle (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



La terre est nue,
et l’âme hurle à l’horizon pâle
comme une louve famélique.
Que cherches-tu, poète, dans le couchant?

Amère marche, car le chemin
est lourd à mon coeur! Le vent glacé,
et la nuit qui survient, et l’amertume
de la distance!… Sur le chemin blanc

quelques arbres transis font une tache noire;
sur les monts lointains
il y a de l’or et du sang… Le soleil est mort…
Que cherches-tu, poète, dans le couchant?

(Antonio Machado)

Illustration: Jan Balet

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CONSEILS (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



CONSEILS

I
Cet amour qui veut être
existera bientôt peut-être;
mais quand donc reviendra
ce qui vient de passer?

Aujourd’hui est très loin d’hier.
Hier signifie Plus Jamais.

II
Cette pièce au creux de la main
peut-être faut-il la garder;
la petite monnaie de l’âme
si on ne la donne, est perdue.

(Antonio Machado)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :