Arbrealettres

Poésie

Que cherchez-vous parmi ces pierres blanches ? (Georges Themelis)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2018



 

cimetière Buenos Aires

Que cherchez-vous parmi ces pierres blanches ?
Il n’y a personne ici.
Les morts sont plus réels que les vivants et ne paraissent pas
Dans leur pleine présence comme un vêtement blanc fait de lumière.
Par delà les rives d’arrivée et de départ
Ils se rappellent avoir jadis aimé, été aimés, et se regardent
Derrière le voile des miroirs comme des images ;
On entend des bruits et des voix tels des essaims
d’oiseaux migrateurs
Qui vont et viennent du nord au sud du sommeil à la mort
En remplissant le temps d’une présence lointaine.

Où êtes-vous et ne paraissez point, mains de jadis,
mains de la fierté nue,
Où reposez-vous croisées qui ne possédez ni n’attendez rien,
Yeux sans larmes qui ne pouvez voir
Sous des murs des ombres et des feuilles qui tombent.

(Georges Themelis)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :