Arbrealettres

Poésie

Archive for 7 septembre 2018

L’heure terrible (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018




    
L’heure terrible où Dieu n’est pas vrai
et où je continue à l’aimer quand même.

(Marie Noël)

 

Recueil: Les Chansons et les Heures / Le Rosaire des joies
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Ces grands cris des profondeurs (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018



    

Ces grands cris des profondeurs,
le poète ne les a poussés que rarement, à de très longs intervalles.

Ils ne doivent traverser une salle que très brièvement
sans s’y attarder.

Ce sont, comme presque tous les malheurs, des accidents.
Rassembler ces accidents me semble une faute d’art.
(…)
Ce n’est pas vrai.

(Marie Noël)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ici (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018



    
Croix au bord de l’abîme.
C’est ici qu’un malheur arriva. Priez !
C’est ici qu’une âme est tombée de Ciel en Enfer.
C’est ici qu’elle s’est débattue à mort sur une sente vertigineuse où personne ne passait.
(…)
C’est ici que la Bête enchaînée en elle a rompu ses liens et hurlé.
(…)
C’est ici qu’aucun homme ne l’a aidée,
C’est ici que les anges l’ont abandonnée,
C’est ici que Dieu a détourné la tête.

Ici, ce malheur arriva. Priez !

(Marie Noël)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le bonheur (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018



    

Le bonheur que vous me voulez, qu’en ferai-je?
M’asseoir à côté de tous vos saints assis
Dans vos jardins plus lumineux que la neige?
C’est bien de l’honneur mais, ô Père, merci!

Ah vous aurez beau ce soir me tenir prête
Une auréole, ô vous qui n’avez permis
Jamais qu’en tremblant j’aille cacher ma tête
Pour y dormir dans l’ombre de mon ami.

Vous aurez beau maintenant me faire entendre
A l’oreille les sept voix du Saint-Esprit,
Quel Verbe, si Dieu soit-il, pourra me rendre
Le mot d’amour que personne ne m’a dit ?

(Marie Noël)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout est perdu (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018



 

Illustration: Ora Tamir
    
Tout est perdu,
ce que je suis et ce que j’ai,

Comme de l’eau
qui n’a personne pour la boire,

Comme un morceau de pain
que nul n’aura mangé.

(Marie Noël)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon coeur (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    

D’avoir sans fleur ni fruit serré dans mes mains closes
Pendant tout mon été lourd et lent à mourir

Mon coeur comme un bouton de frémissante rose
Qu’il faut jusqu’à l’hiver empêcher de fleurir.

(Marie Noël)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La mort (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018



 

Illustration: Rudolf Schäfer
    
Ainsi Dieu, en vouant la chair à souffrir,
fait de la vie même une injustice.

Il y a dans cette vocation à la souffrance,une injustice terrible,
qui n’est qu’un écho de ce qui est sur cette terre,

la plus dure des injustices:
la mort.

(Marie Noël)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mort n’est pas mort (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018



Illustration: Otto Dix
    

Il ne faut pas compter sur Dieu
pour nous épargner tel malheur.

Non plus que pour nous garder du Malheur total:
la mort.

Car malheur n’est pas malheur,
mort n’est pas mort au yeux de Dieu.

(Marie Noël)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vous m’avez tiré du néant (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018



Illustration
    
C’est étrange que, toute jeune et petite, à l’âge de ma plus grande foi
et de mon plus ardent amour pour l’Amour invisible,
j’aie toujours eu dans l’ombre du sang ce grand cri sombre de naissance
que même Dieu n’a jamais complètement apaisé.

(…)
Mais quand le prêtre commençait la seconde oraison:

« Que vous rendrais-je, ô mon Dieu,
pour tous les biens que j’ai reçus de Vous ?

(…)
Vous m’avez tiré du néant… »

brusquement mon coeur s’arrêtait de prier.
(…)
Je ne pouvais pas, non !

Je ne pouvais pas le remercier de m’avoir tirée du néant,
et encore aujourd’hui je ne le peux guère.

J’eusse préféré qu’il m’y laissât à l’abri
de ce grand trouble de vivre et de mourir.

(Marie Noël)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Destin de l’homme (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018



Illustration: Léon Bonnat
    
Le Destin de l’homme s’opère
sous la malveillance éternelle d’une Force mauvaise.

Job sera toujours là, face à Dieu,
pour s’en plaindre.
(…)

On ne triomphe pas toujours du Mal positivement,
comme il advint à Job sortant de son fumier,

mais il arrive que le triomphe soit une lumière sur le malheur
qui l’illumine et transfigure.

(Marie Noël)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :